mercredi 15 février 2017

Communiqué - Baisse du nombre de médecins généralistes dans les Vosges


Depuis plusieurs années, il apparait que les départements ruraux se transforment progressivement en déserts médicaux. Cela est dû en partie au non remplacement des départs en retraite et à une hyper-spécialisation des étudiants en médecine.

Le département des Vosges compte actuellement 464 médecins généralistes soit 7% de moins qu’en 2011. Il s’agit de la baisse la plus significative pour le territoire lorrain.

Le conseil national de l’Ordre des médecins prévoit une diminution du nombre de généralistes en France jusqu’en 2025. Cela signifierait la perte d’environ un quart des généralistes. Pour rappel en Lorraine, la moyenne d’âge de ces médecins est de 51 ans et près de 30% d’entre eux ont plus de 60 ans.

Pour contrecarrer ce phénomène, Marine Le Pen préconise de relever le numerus clausus d’accès aux études de santé afin de permettre le remplacement des départs à la retraite mais aussi pour éviter le recours massif aux médecins étrangers. De plus, pour lutter efficacement contre les déserts médicaux, un stage d’internat pour les étudiants sera instauré dans les zones concernées.
Dans un souci d’égalité et de justice, le développement des maisons de santé et le maintien des hôpitaux de proximité feront également parti de nos priorités.

Avec Marine, protégeons à 100% la santé des français !

La Fédération Front National des Vosges & Sébastien Humbert, Secrétaire Départemental du FNJ Vosges

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire